Les 25 ministres en compétition ont bien passé l'obstacle du premier tour, 6 d'entre eux, dont le premier Jean-Marc Ayrault, sont déjà élus. Les autres sont en ballottage favorable et pourront donc vraissemblablement conserver leurs portefeuilles.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.