Dans plusieurs départements, faute d'abattoirs ouverts ce dimanche, les fidèles devront attendre demain pour la fête du Sacrifice, qui marque la fin du pèlerinage annuel à la Mecque. Ce que beaucoup déplorent. Exemple à Nancy avec Mohand Chibani

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.