Une partie des voies sur berges parisiennes ne sont plus une autoroute. Il y a toujours des voitures, mais aussi des feux tricolores, des trottoirs et des arbres. Reportage de Géraldine Hallot.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.