la france confirme la mort du chef islamiste abou zeïd au mali
la france confirme la mort du chef islamiste abou zeïd au mali © reuters

L'armée malienne annonce avoir perdu 63 soldats depuis le début des hostilités en janvier en avançant le nombre de 600 djihadistes tués. L'armée française assure avoir anéanti tous les sanctuaires terroristes du nord, sans trouver trace des otages d'AQMI.

Les explications de Simon Tivolle

Quelques dizaines de militaires britanniques sont arrivés aujourd'hui à Bamako, avec une mission de formation de l'armée malienne. Il précèdent un contingent de l'ONU qui aura lui, un rôle de maintien de la paix.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.