Sur les 400 salariés français, le repreneur en gardera un peu moins de la moitié. L'usine d'Yssingeaux sera fermées, ses ouvrières sont sous le choc.

Le reportage en Haute Loire de Nicole Guillard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.