Les salariés de Petit-Couronne, près de Rouen, envisagent d'appeler au blocage des autres raffineries françaises, alors que les manœuvres d'arrêt temporaire du site, faute d'alimentation en brut, ont commencé. Le reportage d'Alexandre Chassignon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.