Le juge américain Michael Obus a décidé mardi d'abandonner les poursuites. Il a ainsi répondu à la demande du procureur dont le bureau à expliqué à nouveau aujourd’hui que les mensonges de Nafissatou Diallo rendaient impossible un procès.

Emmanuel Leclere

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.