C'était drôle et cela devient ridicule, ces artistes qui s'évanouissent à l'idée que GM Benhamou s'autoproclame directeur de la Villa Médicis. Bien sûr, que l'audace de Benhamou est détestable. Mais cela mérite t-il autant de plumes offensées? Chéreau, Berling, Birkin ou Jeanne Moreau n'ont -ils d'autres combats à mener que cette croisade qui, on le sait, placera un tout aussi courtisan à la tête de la vénérable institution (qui sommeille depuis sa création)? Sachez qu'une commission dirigée par Hugues Gall, ami de Nicolas Sarkozy, et constituée d'artistes, déterminera qui est susceptible de diriger l'Académie de France à Rome. Parmi ces artistes, certains vont souvent se produire dans l'institution, en étant gracieusement rémunérés... Nommeront-ils un directeur qui ne ferait pas a priori appel à eux?Enfin, curieusement, aucun de ses grands noms ne s'est ému de la nomination de Jean-Jacques Aillagon à Versailles, après son échec retentissant au ministère de la culture. Bref, cette agitation tourne au ridicule, au salon, au bavardage inutile.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.