Cela fait près de 2 semaines que la jeune journaliste a été rapatriée de Syrie, avec son collègue photographe William Daniels, qui a témoigné sur France Inter le 5 mars..

Edith Bouvier avait été gravement blessée le 22 février dernier à la jambe lors d'un bombardement. Aujourd'hui elle va mieux, beaucoup mieux. Dans son fauteuil roulant, cette grande fille de 31 ans enrage de ne pas pouvoir se lever.

La journaliste a été opérée il y a une semaine exactement. Une opération réussie. Sa jambe est sauvée et les médecins assurent qu'elle pourra à nouveau remarcher. Elle sortira de l'hôpital militaire Percy à la fin du mois et espère dès que possible pouvoir continuer à faire son métier de journaliste.

Edith Bouvier

Edith Bouvier à l'Hôpital Percy
Edith Bouvier à l'Hôpital Percy © William Daniels / William Daniels

C'est un éclat d'obus qui lui a cassé le fémur. Edith Bouvier a été gravement blessée à la jambe dans les bombardements qui ont tué Marie Colvin et Rémi Ochlik le 22 février à Homs.

Le principal souvenir d'Edith Bouvier, après la douleur, c'est l'hôpital de campagne de Baba Amr. Et le courage de ses médecins qui l'ont soigné jour et nuit.

Edith Bouvier

__

Pendant son évacuation chaotique, les informations les plus contradictoires ont circulé et notamment qu'Edith Bouvier refusait de monter dans les ambulances de la Croix Rouge car elle exigeait l'évacuation de tous les blessés syriens de la ville de Homs ainsi que la présence de l'ambassadeur français pour assurer sa sécurité.

La journaliste dément en bloc toutes ces rumeurs.

__

Edith Bouvier

### « Un an après, rien n'a été réellement fait pour les syriens »

Il faudra au moins un an à Edith Bouvier avant de pouvoir repartir sur le terrain en toute sécurité. Mais depuis Paris, elle restera vigilante, dit-elle, afin qu'on ne ferme pas les yeux sur cette tragédie quotidienne qui se poursuit chaque jour, depuis un an, sous les yeux du monde.

Edith Bouvier

sur le même sujet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.