François Hollande pour se spremiers voeux
François Hollande pour se spremiers voeux © Reuters

Les premiers voeux de Hollande ont duré plus de 8.24 minutes. Le président tenté de montrer qu'il était conscient de la situation parlant d'une "inquiétude légitime". Il ajoute quil a un cap : la lutte contre le chômage, la solidarité et la compétitivité.

Parvenir coûte que coûte à inverser la courbe du chômage d'ici un an.

Le président engage les partenaires sociaux avec qui le gouvernement a engagé une négociation. Il dit leur faire confiance.

Le chômage a poursuivi sa hausse en France pour le 19e mois consécutif en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis près de 15 ans.

Le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant exercé aucune activité a augmenté de 29.300 (+0,9%) en France métropolitaine, pour atteindre 3.132.600, son niveau le plus élevé depuis janvier 1998.

> réécouter les voeux du président

Réaménager la taxe à 75%

La taxe touchant les Français les plus riches sera réaménagée pour tenir compte de la censure du Conseil constitutionnel, mais l'objectif reste inchangé, a déclaré lundi François Hollande lors de ses voeux aux Françai

Il sera toujours demandé davantage à ceux qui ont le plus. C'est le sens de la contribution exceptionnelle sur les plus hauts revenus qui sera réaménagée, suite à la décision du Conseil constitutionnel, sans changer son objectif.

romesse très symbolique de la campagne électorale de François Hollande, la taxe à 75% sur la part des revenus dépassant un million d'euros par an a été censurée samedi par le Conseil constitutionnel.

Les Sages ont estimé que cette taxe, qui devait concerner moins de 2 000 foyers pendant deux ans et rapporter quelques centaines de millions d'euros, créait une inégalité entre des foyers touchés et d'autres non touchés alors qu'ils gagnent au total des montants équivalents.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a assuré que le projet serait "bien voté dans les délais pour que cela s'applique sur les revenus 2013".

La droite, qui avait saisi le Conseil constitutionnel, a dénoncé l'"amateurisme" du gouvernement, déjà contraint de reculer en octobre sur la taxation des cessions devant la fronde de chefs d'entreprise se faisant passer, par dérision, pour des "pigeons".

Dans le reste de son allocution, François Hollande a affirmé vouloir que le "pays avance". que la "jeunesse retrouve espoir". Pourtant, il reconnaît les quelques "soubresauts" et "contretemps" que son action a subie.

Nicolas Sarkozy avait enregsitré ses voeux assis et en direct, Hollande les a pré-enregistrés en fin d'après-midi et s'est tenu debout.

Les premiers voeux des présidents de la Vème République

  • Charles De Gaulle en 1959 : l'Algérie au centre

Charles de Gaulle a annoncé quelques semaines avant le principe de l'autodétermination. Le président parle de paix quelques jours avant le début de la "semaine des barricades".

  • Georges Pompidou le 31 décembre 1969 : pour une France solidaire

Des voeux sommaires, trois minutes. Le nouveau président évoque le souvenir de 1968.

  • Valéry Giscard d'Estaing en 1974 : un nouveau genre

Adieu donc 1974 et salut à toi 1975

VGE, c'est un style. Le président ne parle pas d'avenir mais espère toucher les Français. La musique classique et le feu de bois donnent un aspect chaleureux à ces premiers voeux.

  • François Mitterrand en 1981 : déjà le changement
  • Jacques Chirac en 1995 : déjà obligé de désamorçer une crise politique
  • Nicolas Sarkozy en 2007 : pour une politique de civilisation, très vite avortée
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.