Pour l'attachée de presse de la Grande chancellerie de la Légion d'honneur, le sauteur à la perche Renaud Lavillénie "ne remplit pas toutes les conditions requises" au point 1.2 du communiqué de presse de la Chancellerie. Un paragraphe où il est souligné que "nul ne peut être décoré s'il a une condamnation à son casier judiciaire où s'il se trouve cité dans une procédure en cours".

Le sportif a eu un accident de moto où il était responsable. Il a été condamné avec sursis sur le volet numéro 1 de son casier judiciaire. Autre absent, Nikola Karabatic, le handballeur de Montpellier qui lui n'a pourtant jamais été condamné. Mis en examen dans l'affaire des paris suspects autour d'une rencontre de son club de Montpellier, en mai 2012, il a pourtant été automatiquement mis hors-jeu.

Les précisions de Richard Place

681 décorés dont les médaillés des JO et les militaires tués par Merah décorés

La promotion du Nouvel An de la Légion d'honneur décore à titre posthume les trois militaires tués par Mohamed Merah. Ces trois parachutistes - le caporal-chef Abel Chennouf, le caporal Mohamed Legouad et l'adjudant Imad Ibn Ziaten - avaient été les trois premières victimes de Mohamed Merah. Celui-ci avait ensuite abattu trois enfants et un enseignant le 19 mars dans une école juive à Toulouse avant de tomber sous les balles du Raid le 22 mars.Le gouvernement avait adopté fin 2012 un décret modifiant le Code de la Légion d'honneur pour permettre l'attribution de cette distinction à titre posthume.

Pour Albert Chennouf, le père d'un des soldats tués, qui avait longtemps réclamé un geste de reconnaissance symbolique de l'Etat en leur honneur, c'est le résultat d'un long combat

teddy riner en haut de l'olympe
teddy riner en haut de l'olympe © reuters

Une promotion spéciale récompense 87 sportifs médaillés aux jeux Olympiques et Paralympiques.Sont notamment faits chevaliers les nageurs Camille Muffat (or, 400 m libre), Yannick Agnel (or, 200 m libre) Florent Manaudou (or, 50 m libre) ainsi que le judoka Teddy Riner (or, plus de 100 kg).Le champion de canoë-kayak Tony Estanguet, qui a reçu à Londres sa troisième médaille d'or en slalom canoë C1 (monoplace), est lui fait officier de la Légion d'honneur ainsi que l'athlète handisport Assia El Hannouni, double médaillée d'or à Londres en 200 et 400 mètres.Les sportifs recevant une médaille lors d'une première participation aux Jeux sont faits chevaliers de la Légion d'honneur pour l'or, et chevaliers de l'ordre du Mérite pour l'argent ou le bronze, rappelle le Journal Officiel.

Parmi les autres personnalités récompensées, figurent l'ancien président d'Emmaüs et ex-Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, le réalisateur et comédien Bruno Podalydès, l'acteur Jean-Pierre Léaud et le dessinateur Jacques Tardi, tous les quatre faits chevaliers.

Dans le domaine économique, Yvon Gattaz, ex-patron du CNPF (ancien Medef), est élevé à la dignité de grand'croix, et l'ancien PDG de Renault Louis Schweitzer à celle de grand officier.

Dans l'enseignement et la recherche, les scientifiques sont à l'honneur avec le mathématicien Jean-Pierre Serre, élevé à la dignité de grand'croix, et le physicien Prix Nobel 2012 Serge Haroche, promu commandeur.

Dans la fonction publique, le préfet de Lorraine Nacer Meddah, ancien secrétaire général de la campagne de François Hollande, est fait chevalier.

Dans l'univers de la santé, du social ou de l'humanitaire, sont notamment faites chevaliers Danièle Langloys, présidente d'Autisme France et Marie-Thérèse Labelle, dite soeur Bénédicte,responsable de la congrégation religieuse en charge du soutien aux détenus du Centre de rétention administrative de Paris.

On note encore que Fred Moore, délégué national du Conseil national des communes "Compagnon de la Libération", a été élevé à la dignité de grand'croix et que le journaliste et écrivain Jean Daniel est élevé à la dignité de grand officier.

Pascal Lamy, directeur général de l'OMC, l'avocate Gisèle Halimi, l'historien de l'éducation Antoine Prost, Paul Bouchet, membre du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées ou encore Loïc Le Bastard, secrétaire général du Conseil national des communes "Compagnon de la Libération", ont été promus commandeurs.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.