Brad Mehldau à l’Espace Ligeria à21hle jeudi 8 septembre

Le voici donc enfin en Touraine ce pianiste d’exception ! « La musique est d’abord l’expression d’une personnalité » affirme-t-il. La sienne est particulièrement forte et attachante. Ce jazzman haut de gamme se nourrit aussi de musique classique et de pop. Il maîtrise autant la composition que l’interprétation. La discographie de ce touche-à-tout insatiable est impressionnante et il collectionne les récompenses prestigieuses. Avec lui, le festival s’offre une ouverture majuscule.

Maceo Parker à l’ Espace Ligeriale vendredi 9 septembre

On dit de lui que c’est « le dernier ambassadeur du funk ». Après un long compagnonnage avec James Brown et des complicités avec George Clinton, il s’engage dans une brillante carrière solo en 1990. Sa musique navigue entre la soul des années 60 et le funk des années 70, mais explore aussi le jazz et le hip-hop. Aujourd’hui il appartient déjà à la légende du sax. Mais c’est aussi une personnalité chaleureuse et d’une générosité rare.

Brad Mehldau / Maceo Parker
Brad Mehldau / Maceo Parker © Michael Wilson / Tino

China Moses & Raphael Lemmonier le mardi 13 septembre à21h

Bien sûr, c’est la fille de Dee Dee Bridgewater… Et alors ? Elle est d’abord pleinement elle-même. Sa personnalité irradie, toute d’énergie et de générosité. Avec l’appétit de la jeunesse, elle multiplie les aventures musicales : blues, hip hop, variété, jazz…Chez nous, elle sera accompagnée au piano de Raphaël Lemonnier avec lequel elle a rendu un bel hommage à la chanteuse Dinah Washington dans son dernier album.

Liz Mc Comb à l’ Espace Ligeria à21hle jeudi 15 septembre

Elle est née dans le gospel : d’une famille très religieuse d’ouvriers noirs, elle commence à chanter à trois ans dans les églises pentecôtistes. Mais c’est en France qu’elle accède à la reconnaissance. De sa voix de mezzo ample et profonde, elle fait parler la culture du peuple noir. Si elle brûle les planches, c’est que son chant est l’expression d’une foi, d’un véritable engagement militant. Liz Mac Comb est venue déjà trois fois à Montlouis et chacun de ses concerts a été un magnifique moment d’émotion partagée avec le public. Cette année, elle nous fera découvrir un guitariste dans la grande tradition du blues.

Ndidi O au Magic Miror à19hle jeudi 8 septembre

Ndidi O
Ndidi O © Jazz en Loraine

Cette Canadienne chante le blues comme un gamin des rues. Mais elle puise avec le même naturel dans le cabaret, la country ou la soul. De sa voix légèrement rauque, toute en nuances, elle exprime toute la palette des émotions.

Le Balluche de la Saugrenue au Magic Miror à11h30le dimanche 11 septembre

La Saugrenue nous fait revivre l’âge d’or du style musette : c’est si bon, la nostalgie ! En piste pour valses, javas, paso, polkas. Laissons-nous entraîner par la gouaille parigote de Nina la Brume et ses chansons réalistes. Et pas question de faire banquette !

La Guinche au Magic Miror à11h30le dimanche 18 septembre

Avec de tels lurons, pas question de ne faire qu’écouter ! Il s’agit bien de « guincher » en effet ! Impossible de résister à cette musique entre swing et valse musette qui fleure bon les années 50, qui fait tourner les têtes et qui donne des fourmis dans les guiboles…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.