Tremblement de terre et tsunami ne peuvent à eux seuls expliquer l'ampleur de la catastrophe de Fukushima. C'est la conclusion d'un rapport parlementaire qui parle d'une collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l'opérateur Tepco.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.