Sept Palestiniens et trois Israëliens sont morts. Depuis l'assassinat du chef militaire du Hamas hier, les rues de la bande de Gaza sont vides. Grégory Hamas.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.