Pour cette septième édition de la course, les coureurs sont moins nombreux que les années précédentes : vingt, soit dix de moins qu’en 2008, lors du précédent départ du Vendée-Globe. Parmi eux, huit skippeurs étrangers. « Mis à part l’édition 2000-2001, jamais, proportionnellement, le nombre de concurrents étrangers n’a été aussi fort au départ du Vendée-Globe », affirment les organisateurs. Les vingt skippers en lice tenteront de battre le record de Michel Desjoyeaux : le tenant du record du monde ne sera pas de la course. En 2009, il terminé l’épreuve en 84 jours, 3 heures et 9 minutes.

LES FAVORIS

Sur son navire Banque Populaire, Armel Le Cléac'h est l'un des favoris : en 2008, lors de la précédente édition, il avait terminé deuxième de la course. "C'est toujours flatteur de se retrouver en tête de liste, mais ce qui va se passer sur l'eau est loin de ce qui est écrit au départ", affirme le navigateur. "Je connais la concurrence, je connais les favoris, ceux qui sont très bien préparés".Marc Guillemot, qui a fini troisième en 2008, était attendu dans les meilleures places du classement final, avant son abandon dès le lendemain du départ.

Fabrice Rigobert avait recueilli ses impressions à quelques heures du départ

Vincent Riou , sur PRB, déjà vainqueur de l'épreuve en 2004, fait lui aussi partie des favoris.Mais il se défend de ne penser qu'à la victoire. "J'ai envie de passer un bon moment en mer, parce que trois mois c'est long, et si on n'a que la victoire pour se motiver sur trois mois, c'est un peu compliqué. J'ai de bonnes cartes en main pour jouer la victoire, mais la course est longue de 40 000 km et ce n'est pas rien !", déclarait-il peu avant le départ.

Vincent Riou présente son navire au micro d'Antoine Giniaux

A suivre également, Jean-Pierre Dick, arrivé sixième en 2004, vainqueur de la Transat Jacques Vabre. Le skippeur de Virbac-Paprec 3 est en mesure de l'emporter cette année.

Antoine Giniaux l'a suivi dans les derniers préparatifs

Parmi les vingt skippers en lice, on ne compte qu'une seule femme: Samantha Davies. Lors de la précédente édition, elle était arrivée quatrième.

LES NOUVEAUX

Ils sont cinq à n'avoir jamais participé au Vendée Globe. Louis Burton , 27 ans, est le plus jeune d'entre eux. Tanguy de Lamotte et François Gabart enregistrent également leur première participation ; ce dernier pourrait surprendre. Il est le nouveau venu le mieux préparé, vainqueur de la Transat B to B, épreuve qualificative pour le Vendée Globe, en 2011. Le franco-italien Alessandro di Benedetto et le Polonais Zbigniew Gutkowski viennent compléter les rangs des nouveaux participants.

Parmi les participants, le Suisse Bernard Stamm , qui n'est arrivé au bout d'aucune de ses deux tentatives, en 2000 et 2004, espère parvenir à boucler le parcours cette année. Mais, en plus, c'est une nouveauté : son voilier embarque un laboratoire miniature qui effectuera des prélèvements d'eau.

Montez à bord de ce voilier-laboratoire avec Antoine Giniaux

LE PALMARES

Les temps des six derniers vainqueurs du Vendée Globe
Les temps des six derniers vainqueurs du Vendée Globe © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.