Selon une étude américaine publiée par le British Medical journal, les personnes prenant régulièrement des somnifères ont 4 fois plus de risques de décès prématurés que celles qui n'en prennent pas.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.