Les représentants des salariés s'attaquent à leur direction et surtout à l'actionnaire majoritaire, Butler Capital, qui contrôle le groupe depuis 2008. Selon eux, cela fait trois mois, parfois plus, que Virgin ne paie plus ses loyers. Pour échapper aux procédures judiciaires, Virgin n'avait donc d'autre choix que de déposer le bilan, ce qui sera fait dans les prochaines heures. France Inter s'est procuré un document (à retrouver dans l'article sur le même sujet) qui atteste de ces impayés. Les loyers non payés représentent 8 millions d'euros, sur une dette nette de 22 millions en tout.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.