Trois représentants de l'aile gauche du PS se rendront à la manifestation contre l'accord "flexisécurité" demain à Paris. La sénatrice PS, Marie-Noëlle Lienemann, le député, Jérôme Guedj, et le chef de file du courant "Maintenant la Gauche", Emmanuel Maurel, iront saluer les syndicalistes dans le carré de tête. Un geste en forme de pied de nez contre Jean-Marc Ayrault, fervent défenseur d'un accord qu'il a qualifié "d'historique". La CGT et Force Ouvrière ont appelé à manifester mardi 5 mars à Paris contre la transcription de l'accord national interprofessionnel sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi (ANI). Le texte a été signé le 11 janvier dernier par une partie des partenaires sociaux (CFDT, CFTC, Medef, CGC) mais soulève de vives contestations depuis deux mois. Une trentaine de députés socialistes souhaite modifier le contenu de cet accord lorsqu'il sera présenté à l'Assemblée Nationale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.