On compte en France 15 millions de personnes hypertendues parmi lesquelles un peu plus de 4 dont l'hypertension artérielle est sévère et qui jusqu'ici bénéficiaient d'une prise en charge à 100% par la sécurité sociale, car cette maladie était dans la liste des ALD, les affections de longue durée.

Mais il y a quelques jours le Conseil d'Etat a confirmé un décret de juin 2011 qui avait supprimé l'hypertension des ALD au prétexte que c'était la seule à constituer un facteur de risque et non pas une pathologie avérée.Joseph Girardeau, le président de l'Alliance du coeur répond à Valérie Cantié.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.