Ils ont pris de l’avance sur les vœux présidentiels et habituels du 31 à 20 heures. La nouvelle tradition veut désormais que les femmes et hommes politiques s’adressent directement aux Français via une vidéo postée sur internet.

Nicolas Dupont-Aignan, Hervé Morin, Corinne Lepage, Dominique de Villepin, Eva Joly, François Bayrou, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou François Hollande ont souhaité aux Français et aux futurs électeurs, une année 2012 « de changement », sans Nicolas Sarkozy et si possible avec eux mêmes aux commandes du pays.

François Hollande souhaite aux français une bonne "année du changement". Que 2012 vienne tourner la page d'"un quinquennat inconséquent, incohérent, injuste".

Le candidat socialiste a ajouté au message vidéo un message téléphonique adressé à ceux qui ont laissé leurs coordonnées téléphonique lors du vote pour la primaire PS. Ils seraient 250 000.

Corinne Lepage a centré ses vœux la santé dont elle souhaite faire "un impératif politique" et sur la justice "indépendante, qui permet de lutter contre les affaires, la corruption et le trafic d'influence".

Pour Nicolas Dupont-Aignan "il y a une autre politique possible. La France "doit être libre des agences de notation, libre des multinationales, libre de cette petite caste bruxelloise qui nous impose ses lois et sa récession".

Eva Joly a profité de ses vœux pour plaider la cause d’une autre Europe. Pour la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts "la France ne peut pas résoudre seule la crise, sa place est au sein de l'Union européenne". L'Europe a été "un magnifique projet de paix" et doit devenir maintenant "un magnifique projet de solidarité." Pour Eva Joly "l'austérité n'est pas une fatalité, d'autres choix politiques sont possibles."

Hervé Morin , assis dans le salon de son domicile, entouré de sept français, rappelle que la France a tout pour réussir et assurer un destin à ses enfants, si elle "retrouve l’esprit du collectif".

Pour Dominique de Villepin "il n’y il n'y a pas de fatalité. Le changement est au bout de mains des français". L’ancien Premier ministre de Jacques Chirac "refuse l'impuissance de la politique. La République des partis, ce n'est pas la France".

François Bayrou est certain que "la France va s'en sortir" en 2012. Il propose donc que l’on "zappe" le désastreux bilan de 2011, et qu’on commence enfin à "dire la vérité aux citoyens". "Faire ce qu'on va dire et le faire ensemble".

Jean-Luc Mélenchon propose aux Français de prendre le pouvoir en 2012. "Prenez le pouvoir en Europe, prenez le pouvoir face aux riches et aux puissants". Car, "2012, c'est l'année du chamboule-tout".

Pas d’images pour Marine Le Pen qui, dans ses vœux audio aux Français, dresse un portrait très sombre de 2011, avant de souhaiter que 2012 soit peut-être "le début du redressement de la France, le retour de l'espoir pour tous les oubliés de notre pays.

Lien voeux Sarkozy
Lien voeux Sarkozy © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.