Hugo Chavez
Hugo Chavez © MaxPPP / Mirafores Press

Le président vénézuélien Hugo Chavez souffre de nouvelles complications d'une infection respiratoire dont il a été victime après la longue opération qu'il a subie à Cuba, en raison d'une récidive de son cancer, a déclaré dimanche son vice-président. Selon Nicolas Maduro qui a vu à la Havane le président et est intervenu à la télévision cubaine :

L'état de santé du président Chavez reste délicat, avec des complications qui sont soignées par un procédé qui n'est pas sans risque. Il y a quelques minutes à peine, nous étions avec le président Chavez. Il nous a salués et a parlé lui-même de cescomplications. Grâce à sa force physique et spirituelle, le 'comandante' Chavez affronte cette difficile situation

Hugo Chavez a déjà souffert de saignements inattendus causés par une opération de six heures pour soigner un cancer dans la zone pelvienne.

Accompagné de sa femme, l'avocate générale Cilia Flores, d'un ministre du gouvernement, qui se trouve également être le gendre d'Hugo Chavez, et d'une des filles du leader socialiste, Nicolas Maduro a annoncé qu'il resterait à la Havane jusqu'à ce que l'état de santé du président évolue.

Nous avons confiance en le fait que l'avalanche d'amour et de solidarité avec le 'comandante' Chavez, son immense volonté de vivre et les soins des meilleurs spécialistes médicaux aideront notre président à gagner cette bataille.

Hugo Chavez ne communique pas sur son cancer diagnostiqué en juin 2011, laissant planer le doute chez les 29 millions de Vénézuéliens sur les capacités de leur président. Si le leader socialiste de 58 ans, dont le nouveau mandat doit débuter le 10 janvier, devait quitter le pouvoir, unenouvelle élection présidentielle devrait se tenir dans les trente jours.

Les précisions de Pierre-Philippe Berson

La possibilité de décaler la cérémonie d'investiture a par ailleurs été évoquée par le président du Congrès, Diosdado Cabello, il y a deux semaines, ce qui n'est pas du goût de l'opposition qui espère que de nouvelles élections seront organisées si le leader n'est pas en mesure de se présenter le 10 janvier.

Le président du Congrès, proche d'Hugo Chavez, a toutefois fermement démenti l'éventualité de la tenue d'un nouveau scrutin électoral.

Les célébrations du nouvel an prévues à Caracas, sur la place Bolivar, ont été annulées, a par ailleurs annoncé une responsable du gouvernement.

Hillary Clinton hospitalisée pour un caillot résultant de la commotion cérébrale

A Washington, les précisions de Fabienne Sintes

La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a été victime d'une commotion cérébrale mi-décembre. Selon Philippe Reines, un porte-parole du Département d'État dans un communiqué :

Dans le cadre d'un examen de contrôle réalisé aujourd'hui, les médecins de la secrétaire d'État Clinton ont découvert un caillot qui s'est formé à la suite de la commotion dont elle a souffert il y a plusieurs semaines. Elle est actuellement sous anticoagulants et se trouve à l'hôpital presbytérien de New York pour que le traitement puisse être surveillé durant les prochaines 48 heures.

Hillary Clinton
Hillary Clinton © IIP State

Des responsables américains ont annoncé le 15 décembre que la secrétaire d'État avait dû annuler un déplacement à l'étranger à la suite d'un malaise, souffrant d'un virus intestinal et victime de déshydratation.

Son état de santé l'a également obligée à ne pas se présenter à une audition au Congrès le 20 décembre au cours de laquelle elle devait témoigner sur l'attaque de la mission américaine à Benghazi, qui a coûté la vie à l'ambassadeur américain en Libye et à trois de ses compatriotes en septembre.

Après avoir raté de peu la nomination comme candidate du Parti démocrate il y a quatre ans, Hillary Clinton figure sans discontinuer parmi les personnalités politiques les plus populaires des Etats-Unis.

On lui a prêté l'intention de tenter à nouveau sa chance en 2016, mais l'intéressée a à plusieurs reprises démenti et expliqué qu'elle comptait se consacrer à des oeuvres philanthropiques où à l'enseignement.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.