[scald=75115:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain et Lille, qui pouvaient prendre dimanche la première place de la Ligue 1, se sont neutralisés dimanche 0-0 lors de la principale affiche de la 18e journée de Ligue 1.

Les deux maîtres à jouer, le Parisien Javier Pastore et le Lillois Eden Hazard, n'ont pas réussi à peser sur le cours des événements, lors d'un match intense mais verrouillé par les deux équipes.

Paris et Lille laissent la place de leader à Montpellier, qui leur avait pourtant ouvert un boulevard samedi en concédant le match nul face à Toulouse 1-1.

Le week-end s'achève donc sur un statu quo en tête du championnat, avec Montpellier aux commandes, devant le PSG, Lille, et l'Olympique lyonnais, mais l'écart se resserre à deux points entre les quatre premiers.

Dans la course aux places européennes, derrière le quatuor de tête, Rennes a encore perdu du terrain, après sa défaite 1-0 sur le terrain d'Ajaccio, la lanterne rouge.

Avec un bilan comptable de 29 points, les Rennais, qui n'ont plus gagné le moindre match depuis la fin novembre, sont relégués à la septième place.

En dépit de sa deuxième victoire de la saison en ligue 1, obtenue grâce à un but de Fousseiny Diawara, Ajaccio reste englué à la dernière place du classement, avec cinq longueurs de retard sur Nice et Valenciennes.

Contrairement à Rennes, Bordeaux continue sa remontée au classement grâce à sa victoire 1-0 sur Sochaux dans son enceinte de Chaban-Delmas, avec un but de Ludovic Sané en première période.

DERNIER GESTE

Après avoir plongé dans la zone de relégation en novembre, les Bordelais, désormais neuvièmes, prennent leurs quartiers dans la première moitié de tableau. Les Bordelais n'ont perdu qu'une fois lors de leur huit derniers matches en championnat.

Avec 18 points, soit une seule longueur d'avance sur les deux premiers relégables, Nice et Valenciennes, les Sochaliens voient la zone de relégation se rapprocher.

Au Parc des Princes, les offensives n'ont pas manqué, mais les deux équipes ont constamment péché dans le dernier geste.

Après une première tentative lilloise au quart d'heure de jeu, Javier Pastore offre une passe lumineuse à Kevin Gameiro, qui manque le cadre. Le même Pastore, servi par Mathieu Bodmer après la pause, manque à son tour le cadre.

A la 73e minute, la chevauchée des attaquants parisiens s'achève sur une passe manquée de Jérémy Ménez pour Kevin Gameiro.

Cinq minutes plus tard, le Lillois Idrissa Gueye se montre plus adroit, mais sa frappe est détournée par Salvatore Sirigu. La fin de match passe dès lors sous la coupe des Lillois, qui se heurtent au gardien parisien.

A la 92e, la frappe d'Ireneusz Jelen semblait se diriger vers la lucarne parisienne, mais Salvatore Sirigu s'est montré une nouvelle fois décisif.

Les quatre premiers se disputeront mercredi, lors de la 19e et dernière journée de la phase des matches aller, le titre honorifique de champion d'automne.

Simon Carraud et Christophe Michel, édité par Clément Guillou

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.