[scald=89925:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Ni le Paris Saint-Germain, vainqueur face à Evian sur le score de 3-1, ni son dauphin Montpellier, tombeur de Brest (1-0), n'ont relâché la pression samedi dans la course au titre, lors de la 22e journée de Ligue 1.

Mené à la pause, le PSG a remporté son cinquième match d'affilée sous l'ère Carlo Ancelotti grâce à un doublé de Nene et un but dans les dernières minutes de Kevin Gameiro.

Avec 49 points contre 46 au compteur de Montpellier, les Parisiens, invaincus en championnat depuis le mois de novembre, conservent leur avance au sommet de la Ligue 1.

Le rythme effréné imposé par les deux leaders laisse sur place une partie du wagon de tête, à l'image de Rennes, coincé à la sixième place après son match nul 0-0 dans l'enceinte glaciale de Nancy.

La rencontre avait été avancée à 15h00 en raison des conditions climatiques.

"Même à 15h, il ne fallait pas jouer le match", a déploré l'entraîneur rennais Frédéric Antonetti, après le match qui s'est disputé par -7 degrés au stade Marcel Picot.

L'arbitre de la rencontre entre Saint-Etienne et Lorient a en revanche décidé d'écourter la partie après 10 minutes de jeu, en raison de la piètre qualité du terrain.

A Dijon, le froid n'a pas empêché Valenciennes de remporter son premier match à l'extérieur depuis le début de la saison (2-1).

Renaud Cohade (2e) et Gaël Danic (42e) ont donné en première période un avantage décisif aux Nordistes. Grégory Thil a réduit la marque dans le temps additionnel.

LE RENFORT DE THIAGO MOTTA

Dans la bagarre pour le maintien, Ajaccio et Nice se sont neutralisés sur le score de 1-1. Le point du match nul ne suffit pas à Nice, désormais à la 18e place avec 19 points, pour s'extraire de la zone rouge.

Ajaccio, abonné pendant plus de trois mois à la dernière place, conforte sa 15e position, encore inespérée il y a deux semaines.

Dans leur antre du Parc des Princes, les Parisiens, qui enregistraient le renfort de Thiago Motta au milieu de terrain, ont offert à leur spectateurs un jeu fluide en première période, couronnée par un tir sur le poteau de Jérémy Ménez (34e).

Mais c'est Evian qui a ouvert le score juste avant la pause. La reprise d'Olivier Sorlin, partie en direction des buts, a été déviée in extremis par Cédric Cambon pour tromper Salvatore Sirigu.

Les Parisiens ont riposté dès le retour des vestiaires, par la voie de Nene. Le Brésilien s'appuyait sur Jérémy Ménez avant de marquer.

A la 57e minute, Sidney Govou, lancé dans la profondeur par Yannick Sagbo, se présentait seul face à Salvatore Sirigu, qui arrêtait la course de l'ancien Lyonnais.

Vingt minutes plus tard, Jérémy Ménez obtenait un pénalty, converti par Nene. Le même Nene tentait à nouveau sa chance à deux minutes de la fin, mais sa frappe, déviée, bénéficiait finalement à Kevin Gameiro.

Dans la soirée, Bordeaux accueille Toulouse au stade Chaban-Delmas (coup d'envoi à 20h00 GMT).

Simon Carraud, édité par Pierre Sérisier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.