[scald=65635:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Lyon, battu à domicile par Rennes en Ligue 1 (2-1), et Lille, tenu en échec par Toulouse (0-0), ont à nouveau fait vendredi la démonstration de leur manque d'efficacité, avant une journée décisive cette semaine en Ligue des champions.

Grand gagnant de la soirée, Rennes a mis fin à la série lyonnaise de 21 matches sans défaite au stade Gerland et s'est emparé, par la même occasion, de la quatrième place.

Lyonnais et Lillois prennent le risque de se voir décrocher par leurs adversaires dans la course au titre, à commencer par le Paris Saint-Germain, qui reçoit dimanche un relégable, Nancy.

Avec 25 points, soit cinq de moins que le PSG, les Lillois sauvent de justesse leur place sur le podium grâce à une différence de buts plus favorable que Rennes.

La sixième place de Toulouse est sous la menace de Lorient, en déplacement à Evian samedi.

Emmené par le trio offensif Joe Cole-Moussa Sow-Dimitri Payet, Lille, qui reste sur quatre matches consécutifs sans victoire, a une nouvelle fois été incapable de bousculer la défense adverse.

Comme un symbole de ce manque de réussite, Moussa Sow, meilleur buteur du championnat la saison dernière avec 25 réalisations, a manqué un pénalty à la 52e minute.

FRAGILITÉ LYONNAISE INQUIÉTANTE

Le déplacement à Toulouse aurait pourtant pu servir de répétition générale avant un nouveau déplacement mardi, cette fois face au CSKA Moscou, sur le front européen.

A la maladresse en attaque, les Lyonnais ont ajouté une fragilité défensive inquiétante, à quatre jours d'un match de Ligue des champions face à l'Ajax Amsterdam.

"Maintenant, on va travailler, on a un match très important qui nous attend face à l'Ajax Amsterdam à domicile", a prévenu l'attaquant lyonnais Bafetimbi Gomis, interrogé par Foot +.

"Depuis un bout de temps, on est en train de prouver qu'on a une bonne équipe pour jouer le haut du tableau", s'est félicité le Rennais Jonathan Pitroipa, après sa belle prestation.

La soirée aurait pourtant pu être celle des bonnes nouvelles pour Lyon, qui enregistrait le retour de Lisandro Lopez après trois mois d'absence, et le regain de forme de son maître à jouer Yoann Gourcuff, positionné en milieu défensif.

Mais les occasions les plus franches ont été Rennaises.

Après l'ouverture du score lyonnaise sur une frappe de Kim Kallstrom détournée par Ederson, les joueurs de Rémi Garde ont ouvert les portes de la défense.

Pas plus de trois minutes plus tard, Jonathan Pitroipa profite de l'inertie du défenseur Bakary Koné pour se présenter face à Hugo Lloris, totalement démuni.

Certes, Anthony Réveillère trouve le montant droit des cages bretonnes, et Bafetimbi Gomis se heurte au gardien Benoît Costil, mais le danger vient essentiellement du camp adverse.

A la 53e minute, Yann M'Vila récupère la balle et, sans être gêné dans sa progression, transmet à Jirès Kembo, qui marque à son tour.

Il s'agit de la troisième défaite de suite, toutes compétitions confondues, pour les Rhodaniens.

Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.