[scald=68335:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain, sèchement battu dimanche par Marseille au stade Vélodrome (3-0), a cédé son fauteuil de leader à Montpellier au terme de la 15e journée de Ligue 1.

Dans l'après-midi, l'Olympique lyonnais, qui n'avait pas remporté le moindre match en novembre, a battu Auxerre 3-0 au stade l'Abbé-Deschamps grâce à un doublé de Lisandro Lopez et à un but de Michel Bastos.

Nice a en revanche réalisé une mauvaise opération en encaissant une troisième défaite d'affilée, cette fois à Lorient (1-0), et reste bloqué à la 19e place du classement.

Avec 30 points glanés en 15 rencontres, les Parisiens, qui ont encaissé un deuxième revers en sept jours, ont manqué l'occasion de revenir sur Montpellier, vainqueur 3-1 samedi à Sochaux.

Marseille, qui a marqué par Loïc Rémy, Morgan Amalfitano et André Ayew, grimpe à la neuvième place au classement.

A la faveur de leur victoire, les Lyonnais, avec 26 points au compteur, retrouvent le top 5 après en avoir été brièvement chassés par Toulouse, tombeur de Valenciennes samedi soir (2-0).

Lille et Rennes, qui sont sortis vainqueurs de leur week-end, respectivement face à Brest (2-0) et à Evian (3-2), gardent une marge de deux points sur les joueurs de Rémi Garde.

Privé de Bafétimbi Gomis, son partenaire habituel en attaque laissé sur le banc, Lisandro Lopez a animé les offensives lyonnaises en compagnie de Michel Bastos.

A la 20e minute, le Brésilien centre pour Lisandro Lopez, laissé totalement libre par la défense auxerroise au point de pénalty. La tête puissante de l'Argentin est hors de portée du gardien Olivier Sorlin (1-0).

EDERSON PRÉFÉRÉ À YOANN GOURCUFF

A la 68e minute, les défenseurs d'Auxerre laissent une nouvelle fois l'Argentin sans surveillance. Jimmy Briand profite de l'inattention de ses adversaires pour servir son partenaire qui marque à nouveau (2-0).

Le milieu de terrain lyonnais ne souffre pas de l'absence de Yoann Gourcuff, auquel a été préféré Ederson.

Très disponible pour ses coéquipiers, Michel Bastos multiplie également les chevauchées solitaires dans le camp adverse, comme à la 65e minute, lorsqu'il élimine Alain Traoré et Stéphane Grichting avant de buter sur le gardien.

Ses efforts paient finalement à deux minutes de la fin. Le Brésilien bénéficie d'un ballon récupéré par Kim Kallström et se précipite vers Olivier Sorlin, cette fois avec succès (3-0).

En face, les Auxerrois ont longtemps résisté dans le jeu, mais ont manqué d'efficacité dans le dernier geste. A défaut de trouver les filets, ils se sont contentés de toucher la barre transversale ou les gants d'Hugo Lloris.

Au terme du week-end, Auxerre recule à la 16e place, avec un bilan comptable de 15 points.

Simon Carraud, édité par Pierre Sérisier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.