[scald=83221:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain, vainqueur de Toulouse (3-1), a offert samedi une première victoire en championnat à son nouvel entraîneur Carlo Ancelotti, qui faisait son baptême du feu au Parc des Princes à l'occasion de la 20e journée de la Ligue 1.

Encore mal huilée, la mécanique parisienne, largement remaniée durant la trêve hivernale, a pu compter sur les inspirations de ses deux maîtres à jouer, Nene, auteur d'un doublé, et Javier Pastore.

Le Toulousain Daniel Braaten a réduit le score dans les dernières minutes de jeu.

Auréolé du titre honorifique de champion d'automne au terme de la phase aller, le PSG commence donc l'année 2012 en trombe, et conserve une marge de trois points sur Montpellier, vainqueur 1-0 face à Lyon.

Les Lyonnais, victimes d'Olivier Giroud et relégués à huit points de la première place, réalisent la moins bonne opération du peloton de tête.

Le podium pourrait même s'éloigner pour les Rhodaniens, en cas de victoire du troisième, Lille, sur Marseille dimanche, lors du dernier match de la 20e journée.

Avec 35 points, les Rennais rejoignent l'OL grâce à leur victoire 2-0 aux dépens de Caen au stade Malherbe.

Saint-Etienne, vainqueur 1-0 de Sochaux, reste également dans le sillage du wagon de tête, avec 33 unités au compteur.

A l'autre bout du classement, Ajaccio, pourtant réduit à neuf, s'est relancé dans la course au maintien après un succès 2-1 face à Auxerre. Les Corses, qui semblaient condamnés il y a quelques semaines, ne sont plus qu'à un point du premier non relégable.

"UNE BONNE VICTOIRE"

Nice, battu 1-0 par Brest, et Sochaux complètent la zone de relégation.

Nancy s'est en revanche extirpé de la zone rouge après son match nul 2-2 face à Lorient.

Au Parc des Princes, les Parisiens ont longtemps paru fébriles, à l'image de Jérémy Ménez, placé en pointe du système de Carlo Ancelotti.

Mais, à la 38e minute, le défenseur Milan Bisevac, lui aussi utilisé dans un rôle auquel il n'est pas habitué, déboule dans le couloir droit pour adresser la balle à Nene. Laissé libre dans la surface, le Brésilien ouvre la marque.

Dix minutes après la pause, Javier Pastore double la mise pour le compte des Parisiens, avant une nouvelle réalisation de Nene à la 68e minute.

"On aurait aimé être victorieux ce soir sans encaisser de but (...), mais ça reste une bonne victoire", s'est félicité le capitaine parisien Mamadou Sakho.

"Pour l'intégration de Maxwell, c'est une bonne chose de commencer avec une victoire", a-t-il ajouté, en pensant au défenseur brésilien, transfuge du FC Barcelone.

Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.