rennes ralentit marseille dans sa course
rennes ralentit marseille dans sa course © reuters
PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille a marqué le pas samedi dans sa course-poursuite avec Lyon et le Paris Saint-Germain en tête de la Ligue 1 après son match nul à rebondissements (2-2) sur la pelouse de Rennes. L'OM a pu croire pendant quelques instants à un dénouement heureux lorsque Jordan Ayew a marqué à la 82e minute, mais Romain Alessandrini a égalisé contre l'un de ses clubs formateurs à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Les deux premiers buts ont été inscrits par André Ayew pour Marseille en première période et par Kévin Théophile-Catherine pour Rennes après la pause. Les Marseillais comptent 42 points, soit autant que le PSG avant le choc entre les Parisiens et Lille dimanche en clôture de la 22e journée, et trois longueurs de retard sur le leader lyonnais. Le Stade rennais a provisoirement pris la quatrième place avec 36 points en attendant le résultat des autres matches, notamment Nancy-Lorient dans la soirée, et Nice-Bordeaux dimanche après-midi. Marseille et Rennes auraient pu espérer un peux mieux puisque les deux clubs ont dominé chacun leur tour et n'ont jamais capitulé, même quand la situation semblait se compliquer. "C'était un très beau match, très intense", a résumé au micro de Canal + l'entraîneur de Rennes, Frédéric Antonetti, quelques secondes après le coup de sifflet final. "On était trop timide en première mi-temps, pas assez saignant. (...) Au niveau de la qualité de jeu, je pense qu'on est vainqueur, mais au niveau de la maturité, il y en a plus en face", a-t-il ajouté. L'OM a pris l'habitude de ces revirements de dernière minute. Les Marseillais s'étaient imposés le week-end dernier face à Montpellier (3-2) grâce à un but d'André-Pierre Gignac dans le temps additionnel. Cette fois-ci, les frères Ayew ont fait le gros du travail. A la 37e minute, le plus âgé des deux, André, a récupéré le ballon dans le camp marseillais avant de se précipiter vers les buts en s'appuyant sur Mathieu Valbuena et de marquer. Les Rennais ont failli plier dans les minutes qui ont suivi. Mais ils ont fini par sortir la tête de l'eau sur un corner tiré par Romain Alessandrini à la 58e minute. Libre de tout marquage, Kévin Théophile-Catherine a converti l'occasion. Puis, le sort a tourné des deux côtés dans les dix dernières minutes, lorsque Jordan Ayew puis Romain Alessandrini ont marqué à tour de rôle à six minutes d'intervalle (82e et 88e). Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.