MUNICH (Reuters) - L'Olympique de Marseille a quitté mardi la Ligue des champions en quart de finale et par la petite porte, battu 2-0 sur la pelouse du Bayern Munich qui s'était déjà imposé sur le même score au match aller.

Malgré les absences d'Arjen Robben et Mario Gomez, laissés sur le banc, les Munichois ont assuré leur qualification dès la première période grâce à un doublé du Croate Ivica Olic, venu battre Steve Mandanda de près aux 13e et 37e minutes.

Les Marseillais, qui devaient l'emporter par deux buts d'écart pour se qualifier, n'ont que trop rarement mis en danger le gardien allemand Manuel Neuer et connaissent là leur dixième match consécutif sans victoire toutes compétitions confondues.

Ils ont logiquement plié face aux coéquipiers de Franck Ribéry, bien plus à l'aise dans son jardin de l'Allianz Arena que sous les sifflets du stade Vélodrome.

Le Français a été le détonateur du succès allemand en offrant le premier but à Olic d'un centre tendu après un bon débordement côté droit.

Il a ensuite emmené le contre qui a permis au Croate de doubler la mise sur un service du jeune latéral gauche David Alaba.

Le Bayern ambitionne de disputer la finale dans son stade, qui en sera le théâtre, le 19 mai prochain.

Il devra d'abord se défaire en demi-finale du Real Madrid, dont la qualification s'annonce comme une formalité mercredi à domicile face à l'APOEL Nicosie après son succès 3-0 au match aller à Chypre.

Gregory Blachier pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.