L'avocat de l'héritière de l'Oréal va demander cet après-midi à la Cour d'appel de Versailles que "Jean-Victor Meyers soit, à l'exclusion de tout autre, chargé de l'assister aussi bien personnellement que pour la gestion de ses biens", écrit son avocat Me Jean-René Farthouat dans un communiqué.

La Cour devait examiner, à huis clos, la demande de suspension de l'exécution provisoire de la mise sous tutelle prononcée le 17 octobre.

Jean-Victor Meyers a été désigné comme tuteur à la personne, Françoise Meyers et les deux petits-fils, Jean-Victor et Nicolas, sont tuteurs sur ses biens. "Juridiquement, Françoise Meyers ne peut pas renoncer à la misssion qui lui a été confiée", estime son avocate Me Béatrice Weiss-Gout. "La famille a toujours été solidaire et unie dans cette affaire, et on ne peut pas laisser sur les épaules d'un jeune homme de 25 ans une telle responsabilité".

La Cour mettra son arrêt en délibéré.

Me Fartouat ajoute que cette demande "'implique ni renonciation à contester le principe même de la mesure de tutelle, ni défiance à l'égard de son mandataire, Pascal Wilhelm". Le mandat de protection de Pascal Wilhelm a été révoqué par la décision du 17 octobre. La date de l'examen de l'appel sur le fond de la mesure de tutelle n'a pas encore été fixée.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.