La nuit dernière, la mosquée de Limoges a été profanée pour la deuxième fois en moins de deux mois. Le ministre de l'intérieur Manuel Valls et le député-maire de Limoges, Alain Rodet, ont immédiatement dénoncé cet acte. Marie Mutricy.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.