Le livre audio intéresse de plus en plus les éditeurs français. Ils misent sur une forte augmentation des ventes pour les supports numériques, tablettes et autres smartphones. Le groupe Editis, numéro 2 de l'édition en France, lance Lizzie.

De plus en plus de lecteurs-auditeurs écoutent  hors de chez eux et surtout en voiture lors d’un long trajet.
De plus en plus de lecteurs-auditeurs écoutent hors de chez eux et surtout en voiture lors d’un long trajet. © AFP / FRÉDÉRIC CIROU / ALTOPRESS / PHOTOALTO

Aux États-Unis, en Allemagne ou en Angleterre l'habitude d'écouter des livres est entrée dans les mœurs. En France, le livre à écouter représente seulement 5 % du marché de l'édition, mais quelques opérateurs comme Amazon, Hachette ou la Fnac se font fort d'accompagner l'usage des smartphones et des tablettes avec des livres audio.

Audible, la filiale d'Amazon, a véritablement rajeuni et boosté l'image du livre audio. Elle a installé l’idée d'enregistrement de qualité, en mode numérique comme pour la musique, et pousse même au-delà en produisant des fictions sonores. Désormais, même si une majorité de livres audio se vend sous forme de CD en magasin, il faut compter plus que jamais avec l'essor de la vente par téléchargement. C'est le format-là qui porte le marché.

Dans ce contexte, le dernier né de l'offre audio et numérique s'appelle Lizzie, la nouvelle marque de livres audio lancée par le groupe Editis. "C'est la naissance d'une nouvelle maison d'édition. On est désireux de pouvoir donner à découvrir et à entendre nos auteurs à de nouveaux publics. Nous sommes  convaincus d'aller au devant d'une belle aventure", précise Marie-Christine Conchon, présidente d'Univers Poche et chargée de lancer Lizzie.

Elle arrive sur le marché quelques mois après l'offre qui accompagne désormais les tablettes Kobo de la Fnac. Lizzie, aura aussi comme voisins ou concurrents les catalogues d'Audiolib ou la plateforme de vente Book d'Oreille, par exemple.  

L'offre d'Editis démarre avec un catalogue  de 100 titres d'ici à la fin de l'année. Jean Teulé, Franck Thilliez ou Michel Bussi, pour les auteurs les plus en vue, mais le catalogue est ouvert aux livres jeunesse, à la spiritualité, au bien-être et même à l'histoire. 

Pour Marie-Christine Conchon, "100 titres, c'est beaucoup, et nous aurons même 200 titres à proposer dans un an".

"Nous choisirons des textes de qualité et grand public. Nous anticipons un fort développement du format numérique, et au final les deux types de formats cohabiterons. Donc nous lançons Lizzie, en double format, CD  et numérique. Chaque disque dispose d'un code de téléchargement de la version dématérialisée."

 Les Français et les livres audio – Pour le SNE
Les Français et les livres audio – Pour le SNE / IPSOS

Une étude d'Ipsos pour le Syndicat national de l'édition (SNE) en 2017 montre que 93 % des jeunes âgés de 7 à 19 ans connaissent les livres audio. D'ailleurs, 1 sur 5 en écoute. Avoir les mains libres, lire en déplacement, sont les premières motivations de ces "lecteurs-auditeurs". C'est la voix qui joue le plus dans le choix du lecteur, plus que le titre et le nom de l'auteur. Raison pour laquelle Lizzie choisit de faire lire ses livres quasi exclusivement par des comédiens.

Le livre audio, sous l'impulsion du SNE, aura cette année les honneurs d'une grande scène française, puisque la commission Livre audio du SNE organise au Théâtre du Vieux-Colombier, en partenariat avec la Comédie-Française, une grande soirée littéraire, "Les mille et une voix du livre audio", le 4 juin. Auteurs et comédiens seront sur scène et feront aussi entendre des extraits sonores. 

Selon le SNE, des freins entravent le développement du livre audio, comme l’attachement au papier pour les grands lecteurs et la crainte de difficultés de concentration chez les jeunes. En élargissant sa diffusion, et en le rendant plus visible, les éditeurs réussiront à élargir le marché. L'audio sous toutes ses formes est dans l'air du temps.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.