Débat à la Douma à Moscou
Débat à la Douma à Moscou © Reuters / Sergei Karpukhin

La réponse russe ne s’est pas faite attendre. Le Parlement russe adopté aujourd’hui proposition de loi interdisant aux Américains d'adopter des enfants russes. Ce texte est une riposte à une loi américaine qui sanctionne les Russes liés à des violations des droits de l'homme.

Promulguée le 14 décembre par Barack Obama, le Magnitsky Act, prévoit-entre autres- de refuser l'entrée aux Etats-Unis et de geler les actifs des auteurs d'atteintes aux droits de l'homme en Russie, notamment les personnes jugées responsables de la mort de Sergueï Magnitsky, un avocat anti-corruption mort en 2009 dans une prison russe. __

Ecoutez le reportage de Pierre-Yves Dugua

En dépit de critiques émanant de plusieurs ministres de son propre gouvernement, Vladimir Poutine a laissé entendre qu'il ratifierait le texte dès mercredi.

L'application de cette loi fera que "quarante-six enfants qui devaient être adoptés par des familles américaines resteront en Russie", a affirmé le délégué du Kremlin aux droits de l'enfant, cité par Interfax.

Selon le département d'Etat américain, 60.000 petits Russes ont été adoptés par des Américains au cours de ces vingt dernières années.

De 2008 à 2011, 14.660 enfants ont été adoptés en Russie par des étrangers, dont 5.177 par des Américains, selon le délégué aux droits de l'enfant.

La proposition de loi, approuvée mercredi par les 143 membres du Conseil de la fédération, interdit également certaines ONG financées par des fonds américains et prive de visa les Américains accusés d'atteintes aux droits de ressortissants russes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.