Une propriétaire a confié sa chambre à une association d'entraide pour qu'elle y loge un sans abris. En échange elle ne demande qu'un euro par mois. Son exemple a fait des petits. Samuel Aslanoff

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.