Le nouveau premier ministre grec devra mettre en place des réformes très difficiles. Son passage à la vice-présidence de la Banque Centrale Européenne joue en sa faveur.

Bertrand Gallicher

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.