Ces dernières années, la "journée de solidarité", instaurée en 2004 par Jean-Pierre Raffarin après la grande canicule a été chahutée. Mais chaque salarié doit toujours donner une journée de travail à la communauté... Les précisions de Véronique Julia

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.