L'opérateur japonais Tepco espère mettre en route le système qui permettra d'absorber le cesium des conteneurs. Si rien n'est fait d'ici une semaine, des dizaines de milliers de tonnes d'eau radioactive se déverseront dans le Pacifique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.