Le gouvernement donne le coup d'envoi ce jeudi d'une grande consultation citoyenne sur internet. L’idée est de connaître les mesures préconisées par les Français afin de lutter contre les discriminations. Les conclusions seront restituées fin juin.

Elisabeth Moreno, la ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de l'Égalité des chances
Elisabeth Moreno, la ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de l'Égalité des chances © AFP / Ludovic MARIN

Pendant que le projet de loi contre les séparatismes poursuit son parcours au Sénat, l’exécutif ne veut rien lâcher sur le volet "égalité des chances". Emmanuel Macron l’avait amorcé lors de son discours aux Mureaux le 2 octobre 2020, puis confirmé en décembre dernier lors de son interview au média Brut, quelques semaines après l’affaire Zecler, ce producteur de musique, noir, tabassé par des policiers. Le gouvernement lance donc ce jeudi une consultation citoyenne sur internet : un site (consultation-discriminations.gouv.fr) ouvert afin de sonder les Français sur les mesures qu’ils préconisent pour lutter contre les discriminations.

Dans le prolongement de la plateforme anti-discriminations

Handicap, accès au logement, difficultés à l’embauche, cette consultation de deux mois s’inscrit dans le prolongement dans la première plateforme anti-discriminations lancée en février, promettant une écoute et un accompagnement des personnes s'estimant discriminées. Elle avait été sollicitée plus de 10.000 fois notamment au travers du numéro vert, le 3928. "Côté pile, cela veut dire que l’outil fonctionne, côté face, que c’est un vrai problème qui touche tout le monde", analyse un conseiller de la ministre Élisabeth Moreno. 

"Plus il y aura de participants et plus le thermomètre sera précis", selon Matignon

Expression libre et anonyme

Au travers de cette consultation, les Français pourront s'exprimer librement et de façon anonyme sur les dispositifs qui existent déjà. À l'image de l'index qui permet de mesurer le respect ou non de la diversité dans les entreprises. Enfin, les participants auront l'occasion de déposer une contribution.

Le dossier mobilise l’ensemble des ministères, en particulier celui d’Élisabeth Moreno en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances. Au terme des travaux fin juin, le Premier ministre Jean Castex reprendra la main. Le sujet pourrait d'ailleurs nourrir la fin de mandat voire le futur projet présidentiel d’Emmanuel Macron. "Les discriminations, nous les combattons publiquement, au niveau national, pas dans des réunions non mixtes", tacle un conseiller. Une référence aux récentes polémiques qui ont secoué la gauche.