L'ONG demande aux autorités maliennes d'ouvrir des enquêtes sur "les dizaines de cas de disparitions forcées, d'exécutions extrajudiciaires et de tortures" dont elle a eu connaissance. Gaëtan Moutou, spécialiste Afrique à Amnesty International.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.