Le Conseil Constitutionnel a décidé hier d'abroger la loi sur le harcèlement sexuel car les sages l'ont jugée trop floue.Un collectif d'associations féministes révoltées appelait ce matin à manifester aux abords du Conseil Constitutionnel.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.