C'est un mouvement rarissime qui témoigne des tensions entre les mondes policier et judiciaire. Devant le tribunal d'Evry dans l'Essonne, quelque 200 gardiens de la paix en civil ont manifesté ce matin pour dénoncer qu'ils décrivent comme "le laxisme" du parquet. Et d'évoquer en particulier les poursuites concernant les outrages, rebellions et autres violences sur les forces de l'ordre "nous ne sommes pas soutenus par le parquet, disent-ils et cela donne un sentiment d'impunité" Virginie Pironon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.