Une demande de manifestation contre les caricatures de Charlie Hebdo, prévue samedi devant la grande mosquée de Paris, a été refusée, conformément aux annonces de Jean-Marc Ayrault. Une décision plutôt mal vécue en banlieue, comme l'a constaté Olivier Boy

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.