Les opposants affirment toujours leur hostilité à la décision du Conseil Constitutionnel d'autoriser le Président Wade à se représenter. L'analyse de Pierre Cherruau, Directeur de la Rédaction de Slate Afrique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.