Au lendemain de la démonstration de force des opposants au projet de loi qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, les élus de droite réclament de nouveau un référendum sur le sujet. Ils sont 110 a avoir rejoint l'appel lancé par Henri Gaino.

Ils récusent l'argumentation juridique avancée par le gouvernement mais aussi par de nombreux constitutionalistes. En effet, selon l'article 11 de la loi, les questions de société ne peuvent pas faire l'objet d'une consultation populaire. Henri Gaino en appelle au chef de l'Etat. Il assure qu'il est le seul à pouvoir interpréter la constitution.

Pour Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, l'ouverture aux homosexuels du mariage et de l'adoption était une promesse de campagne. Les Français ont donc choisi de l'adopter, en élisant François Hollande.

Dominique Bertinotti était notre invitée à 18h

Même son de cloche pour Christiane Taubira. Pour elle, organiser un référendum n'est pas constitutionnel.

La Garde des Sceaux exclut donc, elle aussi, le recours au référendum.

Et pourtant, après le succès de la manifestation des "contre" dimanche, la droite réclame plus que jamais une consultation populaire sur le sujet. 110 élus ont répondu à l'appel lancé par Henri Gaino et réclament, une nouvelle fois, l'organisation d'un référendum. Ils assurent que la Constitution ne l'empêche pas.

Hervé Mariton, député UMP de la Drôme

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.