Jamais depuis que le Front National existe il n'avait culminé aussi haut dans les sondages à un peu plus de trois mois d'une élection présidentielle. L'idée même de lui apporter sa voix n'est plus quelque chose de tabou. Le politologue François Miquet Marty, directeur de l'institut Viavoice avec Claire Servajean

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.