Marine Le Pen a démenti toute division au Front national à propos de la manifestation contre le mariage homosexuel, à laquelle la présidente du parti d'extrême droite ne participera pourtant pas, contrairement à d'autres élus du FN.

Réuni en bureau politique lundi, le Front national a adopté une motion en demi-teinte appelant tous ceux qui souhaiteraient manifester à "retrouver sa délégation" dimanche à Paris, sans appeler ses sympathisants à rejoindre le défilé.

marine le pen veut consolider "l'espoir" né de son score à la présidentielle de 2012
marine le pen veut consolider "l'espoir" né de son score à la présidentielle de 2012 © reuters

Marine Le Pen a parlé d'une "polémique totalement artificielle" sur cette présumée division, lors d'une conférence de presse au siège du parti à Nanterre (Hauts-de-Seine)."Le Front national n'appelle pas à manifester, en revanche des élus, des militants et des sympathisants du Front national ont émis leur désir de manifester", a-t-elle dit. "Il n'y a doncni division, ni contradiction."

Jean-Marie Le Pen, le président d'honneur du FN , appelle de son côté à "participer activement" à ce rendez-vous. Il a évoqué mardi sur Europe 1 un "débat courtois" au bureau national du parti sur la stratégie à suivre dimanche.

L'absence de Marine Le Pen dans le cortège parisien doit être interprétée comme un "message politique aux Français", a-t-elle ajouté. La présidente du FN estime que le Parti socialiste et l'UMP ont monté un "piège" contre le Front national, qui est "contre le mariage homosexuel, l'adoption par les couples homosexuels".

"Je pense que François Hollande cherche à tout prix à réactiver, y compris par ce type de provocation, le vieux clivage gauche-droite tellement plus confortable somme toute pour des partis que sont le Parti socialiste et l'UMP", a-t-elle estimé.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.