Coup de théâtre en plein débat sur le mariage pour tous à l'assemblée nationale : Hervé Mariton, l'un des orateurs du groupe UMP opposé au texte, a co-signé le 16 janvier dernier une proposition de loi (n°595) qui implique l'ouverture de l'adoption pour les couples pacsés (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui), et par conséquent pour les couples homosexuels. Le texte, également co-signé par Olivier Dassault et Lionnel Luca, vise à sécuriser le statut des enfants adoptés. Il détaille la situation d'enfants qui sont adoptés "de manière détournée" par des personnes célibataires mais qui sont en réalité pacsées. La proposition de loi estime, "dans l'intérêt de l'enfant" qu'il faut donc accorder la possibilité d'adopter aux couples pacsés. Ce qui revient, mais que ne précise pas le texte, à l'accorder aux couples homosexuels. Interrogé par France Inter, Hervé Mariton reconnaît "une erreur" : j'ai signé trop vite, je suis contre l'adoption par les couples homosexuels. C'est une erreur je le reconnais, et j'ai demandé à ce qu'on retire mon nom du texte". Mais à ce jour, le nom d'Hervé Mariton apparaît toujours sur la proposition de loi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.