Au lendemain des élections législatives anticipées les islamistes du Parti Justice et Développement revendiquent 40% des voix et se déclarent prêts à participer à un gouvernement de coalition Bruno Cadene

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.