[scald=221923:sdl_editor_representation]CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) - Sept mois après l'atterrissage du rover Curiosity de la Nasa à la surface de Mars pour évaluer si la planète a abrité les ingrédients de base de la vie, les scientifiques tiennent enfin une réponse claire: c'est oui.

L'analyse d'une poudre extraite d'une roche jadis gorgée d'eau, dans le crater Gale où le rover s'est posé, a montré la présence d'argile, de sulfate et autres éléments minéraux qui sont tous des clés de la vie, ont déclaré mardi les scientifiques lors d'une conférence de presse au siège de la Nasa à Washington.

L'eau qui coulait naguère dans la région, baptisée baie de Yellowknife, était probablement de l'eau douce, buvable, selon le principal scientifique de la mission Curiosity, John Grotzinger, de l'institut de technologie de Californie.

Si la mission de Curiosity, qui s'est posé sur Mars le 6 août pour une mission prévue de deux ans, ne vise pas à découvrir des traces de vie, elle est destinée à localiser des endroits où des éléments propices à l'éclosion de la vie, s'ils existent, pourraient avoir été préservés.

Irene Klotz; Eric Faye pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.