Martine Aubry était l’invitée de Frédéric Lopez dans « On va tous y passer », ce jeudi matin, en direct de Lille, à l’occasion de l’ouverture de Lille3000. L’ancienne secrétaire du Parti Socialiste s’est prêtée au jeu de l’animateur et de ses chroniqueurs, acceptant d’imiter la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal. « Allô Martine ? C’est Ségolène ! » a simplement dit Martine Aubry en prenant la voix de l’ancienne candidate à la présidentielle.

Martine Aubry invitée de Frédéric Lopez :

Martine Aubry a toutefois, plus sérieusement, tenu à prendre la défense de Ségolène Royal, "qui n'a pas mérité tout ce qu'elle a vécu ces derniers temps, je tiens à le dire", a-t-elle précisé.

Quelques semaines seulement après sa démission de la tête du Parti Socialiste, Martine Aubry a joué le jeu de l’autodérision, imitant aussi l’accent belge, ou reconnaissant avoir joué à « caser des mots » avec les autres députés socialistes, pendant les débats à l’assemblée : « Quand on passe des nuits entières à l’Assemblée Nationale, ce qui m’est beaucoup arrivé entre 1997 et 2000 (…), il y a peu de députés, et avec mes camarades, notamment Claude Bartolone, on se disait, on va placer des mots. Mais c’était des mots hallucinants, comme « tonsure », « hippopotame »… Quand on parle des 35 heures, des emplois jeunes ou de la loi de finances de la sécurité sociale, c’est pas facile. En général, on y arrivait ».

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.