Condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat d'Agnès Le Roux, il va finalement quitter sa prison de Dordogne, où il est incarcéré depuis cinq ans. Il sera rejugé par la cour d'assises de Rennes, sur demande de la Cour européenne des droits de l'Homme.

vers un troisième procès pour maurice agnelet
vers un troisième procès pour maurice agnelet © reuters

Maurice Agnelet, 74 ans, va bénéficier d'un nouveau procès, le troisième depuis le début de l'affaire Le Roux, du nom de l'héritière d'un casino niçois mystérieusement disparue en 1977. Et il peut remercier la Cour européenne des droits de l'Homme, qui a estimé dans une décision qu'il n'avait pas bénéficié d'un procès équitable.

Les magistrats de la Cour de cassation ont pris acte du point de vue de la Cour européenne. Dans une lettre lue à l'audience, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a expliqué que la France renonçait à faire appel de cette décision, rendant cette condamnation définitive. De son côté, le parquet s'était aussi prononcé pour un nouveau procès, mais sans libération. C'est finalement la défense qui a obtenu gain de cause.

Corinne Audouin a assisté à l'audience

La disparition d'Agnès Le Roux reste une énigme

Car trente-cinq ans après, on sait encore peu de choses sur les circonstances de cette affaire. Agnès Le Roux s'était volatilisée après être partie avec sa voiture et depuis, on n'a jamais retrouvé ni son corps, ni son véhicule. Les soupçons s'étaient portés sur son amant, Maurice Agnelet. Il bénéfiera ensuite d'un non-lieu en 1985, avant d'être renvoyé aux assises, acquitté en 2006 et condamné en 2007, en appel, une décision confirmée à l'époque par la Cour de cassation.

Mais le 10 janvier, la Cour européenne des Droits de l'Homme avait renversé la situation, affirmant que Maurice Agnelet n'avait pas bénéficié d'un procès équitable.

En attendant son nouveau procès, Maurice Agnelet devrait sortir de prison demain matin.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.